Pour randonner heureux, randonnons léger !

Si vous avez déjà vécu la désagréable expérience de porter un sac qui pèse la moitié de votre poids, vous savez que cela peut gâcher la plus belle des balades ! Alléger votre équipement vous permettra donc de mieux profiter de votre randonnée et de la finir sans être exténué(e).

Randonner léger peut vous permettre d’aller plus haut et plus loin, en marchant plus longtemps, en réduisant les efforts à fournir et la fatigue, une fois le sac posé !

« D’accord, mais en partant avec moins de matériel, on n’est moins en sécurité. »

Quand on fait son sac de randonnée, on a tendance à prendre beaucoup de vêtements et d’objets pour parer à toute éventualité et se sentir en sécurité. Pourtant, c’est l’inverse qui se produit : c’est justement un sac trop lourd qui est dangereux !
Plus difficile à porter, il favorise les blessures au dos, aux jambes et aux articulations. Et en vous fatiguant plus vite, vous pourriez perdre votre lucidité ou votre équilibre, essentiels pour ne pas vous perdre ou franchir des passages délicats.

« Oui, mais randonner léger, ça veut dire faire une croix sur le confort. »

Certains peuvent croire que randonner léger signifie nécessairement avoir moins de confort durant leur périple. Il faudrait faire une croix sur tous ces petits plus qui rendent une randonnée ou un trek plus agréables. Pourtant, confort et légèreté ne sont pas opposés ! En allégeant votre sac à dos, vous gagnez en confort durant votre marche !

« Mais marcher avec un sac vide, c’est inconscient ! »

Pour randonner léger, l’idée n’est pas d’enlever son équipement de son sac sans réfléchir et de partir la fleur au fusil. Il s’agit de partir avec le nécessaire, en éliminant le superflu et en réfléchissant à l’utilité de chaque chose tout en se préservant en sécurité.
Il faut aussi être conscient de ses propres capacités physiques et bien connaître son matériel pour effectuer cette sélection entre ce que l’on prend et ce qu’on laisse à la maison. Et cela varie en fonction d’autres facteurs extérieurs : le climat, la météo, le type de terrains traversés, les obstacles pouvant être rencontrés …
Randonner léger demande donc beaucoup plus de réflexion que bourrer son sac jusqu’à ce qu’il soit plein.

Alléger votre sac de randonnée tout en gardant ce qui vous est nécessaire peut être difficile au premier abord ! Devant tous les objets, les outils et les vêtements qui peuvent constituer un matériel de randonnée, on ne sait pas par quel bout commencer.

Pour vous permettre de partir le cœur (et le sac) léger avec à la fois TOUT et UNIQUEMENT ce qui vous semble nécessaire, je vous propose 10 conseils qui vous aideront à faire maigrir votre équipement !

Pour randonner léger, optez pour du matériel moins lourd

Et pour dépenser moins, achetez moins cher. Le conseil semble débile, tellement il est évident ! Pourtant, il mérite d’être écouté.

Vous pourriez par exemple croire qu’un équipement de randonnée léger, c’est un équipement fragile. C’est vrai que l’acier est plus résistant que l’aluminium.

Mais choisir du matériel pour randonner léger, ce n’est pas forcément choisir des objets plus fragiles. Il s’agit surtout d’en choisir de plus simples ! Exit les dragonnes, les sangles, les poches, les sacs ou les renforts qui ne sont pas nécessaires.

Par exemple, une tente de bivouac n’est pas forcément moins solide qu’une tente de camping. Elle est simplifiée dans sa conception et sa construction pour peser moins lourd. On perd alors souvent en confort pour dormir. Mais cette perte est compensée par le confort que l’on gagne en allégeant son sac.

Prêtez une attention particulière au poids du matériel que vous comptez vous procurer et cherchez à épurer celui que vous avez déjà.

Par ailleurs, les fabricants de matériel de randonnée sont incontestablement parmi ceux qui innovent. On peut ainsi trouver aujourd’hui des bâtons de randonnée très léger sans laisser des centaines d’euros à la caisse.

randonner léger baton de randonnée helium 2
randonner léger baton de randonnee helium 2

Le bâton de randonnée Hélium vendu chez Decathlon à 30 euros pèse seulement 210 grammes : un bon exemple du fait qu’on n’a pas besoin de se ruiner pour randonner léger.

Pour randonner léger, bricolez 

Certains magasins et sites spécialisés proposent du matériel pour randonner léger dans des rayons et des catégories dédiées.

Cependant il coûte généralement très cher. Il n’est pas difficile de trouver des sacs de couchage et des tentes qui ont un prix équivalents à celui d’une voiture !

De plus, même si ces articles sont vendus comme ultra-légers pour coller à la tendance de la MUL (marche ultra-légère), leur prix ne justifie pas toujours la perte de poids de votre sac. Pour randonner léger sans vous ruiner, la meilleure solution reste d’être inventif pour bricoler votre matériel !

Voici quelques exemples que j’ai personnellement adopté ou que j’ai déniché sur le web (notamment sur le très bon forum Randonner-léger) :

  • Utilisez une serviette de bain en micro-fibres et découpez-la pour n’avoir que la taille nécessaire (env. 5€ chez Decathlon). En plus d’être légère, elle sèche très vite.
  • Si vous utilisez un matelas de couchage en mousse, coupez-le pour qu’il ait une longueur équivalente à celle qui va de votre nuque au bas de vos fesses.
  • Utilisez du gel hydro-alcoolique (celui qui sert à se nettoyer les mains) comme allume-feu. Je vous assure, ça brûle très bien !
  • Mettez vos vêtements dans un sac et servez-vous en comme oreiller.

Bref, coupez, percez, attachez, inventez ! Et pour découvrir comment faire une boussole de fortune avec votre montre, cet article vous sera utile :

Comment fabriquer une boussole de fortune ?

 

randonner léger comment-fabriquer-une-boussole-de-fortune

Éliminez le superflu

 

Pour randonner léger, il ne suffit pas de se procurer du matériel léger. Il faut surtout ne garder que celui qui est nécessaire. Même si vous avez une table de camping pour 12 personnes fabriquée en fibre de verre et en carbone, la meilleure solution pour alléger votre sac est de la laisser à la maison et de manger par terre. Oui, la randonnée est une activité très rude.

Avant de glisser un objet ou un habit dans votre sac, demandez-vous si vous en avez réellement besoin pour n’emporter que le nécessaire. Les gobelets, les couverts en plastique, les décapsuleurs, les salières, les poches, les outils « malins » et autres « indispensables du randonneur » vendus en magasin … Ce sont souvent ces petites choses dont on n’a pas besoin qui rendent votre sac trop lourd.

Qu’est-ce qu’il faut impérativement prendre ? Aucune liste-type de matériel pour randonner léger ne peut être dressée pour une raison simple : chacun a ses contraintes, ses besoins et sa notion du confort. Ce que je considère nécessaire ne l’est peut-être pas pour vous et inversement.

Mise à part l’eau, je ne vois aucun élément dont je pourrais affirmer la nécessité pour tous les marcheurs. De bonnes chaussures ? Certains randonnent avec des sandales, voire pieds nus. De la nourriture ? Des personnes parviennent très bien à randonner et à jeûner en même temps. Des vêtements ? Il existe des clubs de randonneurs nudistes !

Vous seul(e) pouvez donc décider de ce que vous devez absolument prendre et de ce que vous pouvez laisser. Si vous hésitez à prendre ou pas quelque chose, pensez à votre sécurité et au poids que votre sac perdrait sans lui !

randonner léger eliminer le superflu

Randonnée légère level : expert

Pour randonner léger, utilisez un objet pour plusieurs utilisations

 

Si vous souhaitez randonner léger, il faut limiter le nombre d’objets et de vêtements que vous porterez. Cependant, ils doivent pouvoir couvrir tous vos besoins éventuels : vous protéger du froid ou de la pluie, vous réchauffer, vous laver, vous nourrir, etc. Le juste milieu consiste à trouver des habits et des outils qui peuvent avoir plusieurs utilisations.

Pour chaque objet que vous souhaitez prendre, demandez-vous à quoi il va vous servir et si son rôle ne peut pas être rempli par un autre plus léger ou qui est déjà dans votre sac. Quelques exemples :

  • Un briquet est plus sûr, plus pratique et plus léger que des allumettes ou une pierre à feu.
  • Mangez dans votre popotte au lieu de prendre une écuelle.
  • Même pour de longues marches, deux tenues (pantalon, tee-shirts, sous-vêtements) suffisent. Au lieu d’en avoir une pour chaque jour, alternez en les lavant entre deux utilisations.
  • Pour un long trek, un bloc de savon de Marseille vous sert à la fois à laver votre corps, vos cheveux, votre vaisselle, vos vêtements et à nettoie les blessures (et en plus, ça sent bon!).
  • Utilisez un couteau suisse qui intègre des couverts.
  • Vos bâtons de randonnée peuvent servir de piquets de soutien pour votre tarp.

Quid des vêtements ? Il est généralement difficile de faire l’impasse sur certains vêtements pour aller à la montagne, un milieu où la météo est aussi changeante qu’un caméléon qui a pris de l’acide ! Pour randonner léger, une solution consiste à trouver des vêtements hybrides qui ont plusieurs rôles.

Par exemple, un bon soft-shell peut à la fois être une couche thermique, coupe-vent et imperméable (s’il ne pleut pas beaucoup). Un buff peut aussi bien vous tenir chaud à la tête, au cou et vous protéger du soleil. Pour de longs treks, les pantalons transformables en shorts peuvent vous éviter d’embarquer deux vêtements.

randonner léger un objet plusieurs utilisations

Un buff est aussi léger que polyvalent.

Comment avoir du matériel pour randonner léger ?

Pour randonner léger, il est plus facile de chercher à alléger chaque élément de votre équipement plutôt que d’en éliminer un. D’ailleurs, les objets qui pèsent le plus lourds sont souvent les plus nécessaires : la tente, le sac de couchage ou le sac à dos lui-même !

Si vous cherchiez à perdre du poids physiquement, il vaudrait mieux que vous fassiez du sport pour maigrir progressivement que vous vous coupiez un bras pour perdre plusieurs kilos d’un coup, non ?

Le principe est le même avec votre sac de randonnée : ce sont les petites pertes de poids sur chaque objet qui vont vous permettre de finalement alléger votre sac d’un ou deux kilos (voire plus).

Polaire, veste, bonnet, gants, pantalon, popotte, réchaud, bâtons, boussole, tente, sac à dos, sac de couchage … Allégez toutes les composantes de votre matériel de randonnée. Comment faire ? Trois solutions :

  • Enlevez les parties qui ne sont pas nécessaires ou remplacez-les par de plus légères. Ôtez les élastiques, les sangles, les lanières et les cordelettes dont vous ne vous servez pas. Remplacez les housses superflues par des sacs en plastique ou des sacs poubelle.
  • Remplacez des objets par d’autres, plus légers. Une bouteille de soda en plastique est par exemple très résistante et plus légère qu’une gourde en métal. Si vous partez pour un ou deux jours, imprimer votre carte sur une seule feuille A4 vous permettra de laisser votre carte IGN à la maison.
  • Achetez. Pour certains objets ou certains vêtements, la seule solution est de passer à la caisse. Je pense particulièrement aux vêtements premier prix qui remplissent très bien leur rôle mais qui prennent beaucoup de place et qui ne sont pas les plus légers. Les polaires à moins de 10€ en sont un bon exemple. Elles tiennent chaud mais sont volumineuses et pèsent leurs poids.

Évidemment, il peut être ennuyeux d’acheter un objet similaire à un que l’on a déjà et qui est en bon état. A une période à laquelle la sur-consommation est un sujet qu’il faut traiter, cela peut paraître absurde.

Toutefois, ce remplacement peut se faire sur le temps long. Personnellement, j’attends que mes vêtements de randonnée soient d’abord usés (ou oubliés dans un refuge …) pour ensuite les remplacer. A ce moment-là, je prête une attention particulière au poids de celui que je veux acheter.

Pour éviter de vous ruiner, vous pouvez aussi guetter les promotions, les soldes et les fins de série afin de dénicher des bons plans. Et si vous ne souhaitez pas attendre, pensez que certaines parties d’un matériel de randonnée (sacs de couchage, tente de bivouac, sac à dos, etc) se vendent très bien sur les sites de ventes entre particuliers ou dans les vide-greniers !

Allégez votre sac de randonnée

Il peut être très intéressant de commencer par réduire le poids de la partie de votre équipement, celle qui contient les autres : votre sac à dos !

Pour gagner en légèreté, privilégiez un sac à dos plus petit avec de nombreuses fixations extérieures à un grand sac qui contiendrait l’ensemble de votre matériel de randonnée. Il vaut mieux que vous transportiez un sac de 50 litres sur lequel sont attachés votre sac de couchage, votre matelas de bivouac et votre tente qu’un sac de 90 litres duquel rien ne dépasse. Pourquoi ?

  • Parce qu’il est plus léger.
  • Parce que vous y trouverez plus facilement un objet ou un vêtement en particulier sans avoir besoin de tout sortir et ranger à chaque fois.
  • Parce que tout n’a pas besoin d’être protégé à l’intérieur de votre sac.
  • Parce que comme la nature, les randonneurs ont horreur du vide : on a facilement tendance à remplir un sac tant qu’on le peut !
randonner léger alléger son sac

Fixez une partie de votre équipement sur votre sac.

Allégez votre tente de randonnée

 

La tente, c’est souvent l’élément sur lequel on réfléchit le plus lorsqu’on cherche à randonner léger. Il peut être difficile de choisir un tente de bivouac légère car son poids est généralement inversement proportionnel à son confort. C’est elle qui fait office de foyer lorsqu’on est en montagne et que la nuit est tombée. Son confort n’est pas seulement une question d’espace ou de praticité, il est aussi psychologique !

Certains randonneurs n’ont aucun problème à dormir dans un tarp ultra-léger (abri seulement composé d’une toile et de deux piquets). A l’inverse, d’autres ne pourront pas dormir ailleurs qu’en gîte ou en refuge.

Chacun ayant donc sa notion du confort minimal, vous seul(e) pouvez choisir votre tente. Pensez que le confort que vous pouvez perdre pour dormir la nuit est un confort que vous gagnez pour marcher la journée !

Même si c’est difficile, il est tout de même possible de trouver des tentes légères à un prix raisonnable. Voici trois tentes à moins de 100 euros, idéales pour celles et ceux qui veulent randonner léger :

Allégez votre sac de couchage

Avec le sac à dos et la tente, c’est l’élément le plus lourd du matériel que porte un randonneur lorsqu’il part plusieurs jours. C’est aussi le plus difficile à alléger puisque sa fabrication reste simple et il n’y a pas d’éléments à enlever. La seule solution pour avoir un sac de couchage pratique pour randonner léger est souvent d’en acheter un qui ,ne pèse presque rien.

Et là, les prix peuvent rapidement devenir vertigineux. Pour un sac de couchage qui vous permet de dormir confortablement à plus de 1000 mètres d’altitude à d’autres mois que ceux de Juillet et Août et qui ne « pèse pas un âne mort », il souvent compter plus de 100 euros.

Un conseil : pensez que vous pouvez dormir habillé dans votre sac de couchage (avec des vêtements secs, toujours!). Si vous avez une idées des températures que vous allez affronter, vous pouvez donc vous permettre de prendre un sac un peu moins isolé. Cela signifie un poids et/ou un prix plus bas.

randonner léger alléger votre sac de couchage

Quelles nourritures pour randonner léger ? 

 

Que vous randonniez sur une journée ou sur plusieurs jours en autonomie, la nourriture peut représenter une part non négligeable du poids de votre équipement. Sandwich, salade, gâteaux ou sucreries … On est toujours content une fois que tout ceci est dans l’estomac plutôt que dans le sac !

En fonction de la durée de votre marche, veillez à n’amener que les quantités nécessaires pour randonner léger. Si vous partez pour trois jours, vous n’avez peut-être pas besoin de cinq kilos de riz !

Évitez aussi les aliments frais ou qui comprennent beaucoup d’eau (fruits, conserves de légumes, etc). En plus de s’abîmer plus facilement, ils ont un apport en calories peu intéressants. De façon générale, privilégiez les aliments qui ont un bon rapport calories/poids : fruits secs, muesli, sardines en boîte, pâtes, etc.

Enlevez aussi les emballages en plastiques et en carton inutiles. Utilisez des poches de conservation, légères et sûres, ou du papier aluminium, ré-utilisable,pour conserver vos denrées.

randonner léger alléger votre nourriture

Si vous ne partez que quelques jours, vous pouvez choisir de prendre des repas déshydratés. Il y en a pour tous les goûts : au poulet, aux pâtes, aux légumes, épicés, végétariens, etc. Mais leur principal intérêt, c’est qu’ils vous évitent de cuisiner. De l’eau chaude, 3 minutes et c’est prêt ! Cependant, ils ne sont pas si légers que ça et sont plutôt onéreux par rapport à une assiette de pâtes et une soupe.

Une méthode simple pour alléger votre sac de randonnée

 

En fonction de vos besoins, de vos limites, de votre budget, du matériel dont vous disposez déjà et de vos ambitions concernant vos prochaines randonnées, il peut être difficile de savoir par quel bout prendre votre sac à dos pour l’alléger.

Pour avoir une idée de votre poids de votre sac de randonnée, notez dans un tableau tous les éléments que vous devez y mettre. Pour chacun d’eux, ôtez toutes les parties qui n’en sont pas nécessaires : housses, sangles, etc. Notez ensuite le poids de chaque objet, de de chaque outil, de chaque vêtement. Le total vous donnera une idée de l’état de votre matériel et des améliorations que vous pouvez y apporter.

En dressant une tableau synthétique de votre matériel et de ce qui le compose, vous vous rendrez peut-être compte que certains peuvent être supprimés ou remplacés.

Une fois ce travail de sélection fait et si vous voulez alléger davantage votre sac, recherchez les équipements similaires qui vous permettraient cela. Par exemple, si vous souhaitez remplacer votre tente 2 places de 3 kg, cherchez celles qui pourraient vous satisfaire à la fois en terme de confort et en terme de poids. Bien sûr, avant d’acheter, demandez-vous si la somme à dépenser justifie le gain de légèreté que vous allez obtenir.

Quel est le poids idéal d’un sac pour randonner léger ? 

Celui-ci varie selon de très nombreux facteurs : la longueur de votre marche, les dénivelés à gravir, les terrains à traverser, lle climat, l’époque de l’année, votre corpulence, vos besoins, votre notion du confort, la connaissance que vous avez de vos capacités …

Ainsi, certains randonneurs ont traversé les Pyrénées avec moins de 5 kg sur le dos. D’autres ont réalisés des treks avec des sacs d’environ 15 kg sans pour autant enlever quoique ce soit de leurs sacs.

Personnellement, j’avais entre 11 et 15 kg lorsque j’ai traversé les Pyrénées, en 25 jours, aux mois de Mai et Juin en solitaire et en autonomie quasi-totale (nourriture comprise). Je pense que je n’avais que ce qui m’était nécessaire. Pour lâcher du lest, la seule solution aurait été d’acheter des vêtements et des objets plus légers. Il s’agissait d’un équipement qui correspondait à mes besoins et à mes objectifs. Ce n’est donc qu’une indication. La liste détaillée et commentée de ce matériel fera certainement l’objet d’un article pour guider ceux qui préparent un trek au long cours !

De façon générale, il ne faudrait pas aller au-delà de 15 kg, une charge qui peut causer des lésions au dos et aux articulations.

J’espère que cet article vous aidera à faire maigrir votre sac et vous a donné envie de devenir un MUL (marcheur ultra-léger) pour ne plus être une mule ! cool

Si vous avez une question, une remarque ou un « truc » pour alléger un équipement à partager, laissez un commentaire.

Et n’hésitez pas à découvrir les articles de mon blog de randonnée !