Questions fréquentes sur le Tour du Mont Blanc

Toutes les questions sont bonnes! Voici les plus fréquentes :

1/ Si mon sac pèse 8 kg au lieu de 7... que se passe-t-il ?
L’idéal est de le refaire avec le guide car ce que l’on pourrait estimer comme une contrainte est plutôt de la pédagogie de montagne. Nombre de randonneurs débutants qui se sont « lâchés » en entreprenant une RANDONNEE EN MONTAGNE – TREKKING AUTOUR DU MONT BLANC ont vite fait le bilan de ce qu’ils avaient réellement utilisé. Ils en ont conclu que rien des affaires de leur quotidien ne leur avait été utile… Forcément, vous êtes venus pour tout autre chose, et à la sortie…vous l’avez vécu !
Les guides n’ont guère plus que 3,5 kg de bagage (et encore). C’est ce qui anime leur intransigeance vis-à-vis de votre sac. N’essayez même pas de les convaincre! Par contre, vous pouvez donner votre petit supplément à un compagnon de voyage qui serait en dessous des fameux 7 kg. Il vous en coûtera certainement quelques verres de génépi le soir autour du feu, mais c’est faisable…
2/ Quel est l’âge minimal pour des enfants en randonnée itinérante en montagne - Trekking Tour du Mont Blanc?

Six et sept ans sont des âges où la motricité intègre de nouveaux paramètres d’espace. Les enfants perçoivent tout comme leurs aînés le relief qui les entourent, mais sont en train de l’intégrer dans leurs sens et s’en éduquent. Ils sont en phase d’apprentissage physique des dimensions dans lesquelles ils évoluent. Ils prennent leurs marques. Aussi, on a beau leur dire « regarde ou tu mets les pieds », ils ne pourront pas forcément appliquer ce qu’ils souhaiteront appliquer, tout comme nous ne pouvons parler l’anglais sans l’avoir pratiqué avant.

Il n’est donc pas possible de partir en randonnée en montagne avec des enfants de cet âge-là sur un parcours itinérant pour adulte type Tour du Mont Blanc. Déjà pour lui-même, mais aussi pour le groupe de randonneurs et, enfin, pour le muletier aussi…

Donc même si un enfant est sportif, c’est impossible! Neuf ans semble être le minimum requis pour une randonnée itinérante en montagne « Trekking Tour du Mont Blanc » et dix ans l’âge raisonnable!

2/ Quel est l’âge minimal pour des enfants en randonnée itinérante en montagne - Trekking Tour du Mont Blanc?

Six et sept ans sont des âges où la motricité intègre de nouveaux paramètres d’espace. Les enfants perçoivent tout comme leurs aînés le relief qui les entourent, mais sont en train de l’intégrer dans leurs sens et s’en éduquent. Ils sont en phase d’apprentissage physique des dimensions dans lesquelles ils évoluent. Ils prennent leurs marques. Aussi, on a beau leur dire « regarde ou tu mets les pieds », ils ne pourront pas forcément appliquer ce qu’ils souhaiteront appliquer, tout comme nous ne pouvons parler l’anglais sans l’avoir pratiqué avant.

Il n’est donc pas possible de partir en randonnée en montagne avec des enfants de cet âge-là sur un parcours itinérant pour adulte type Tour du Mont Blanc. Déjà pour lui-même, mais aussi pour le groupe de randonneurs et, enfin, pour le muletier aussi…

Donc même si un enfant est sportif, c’est impossible! Neuf ans semble être le minimum requis pour une randonnée itinérante en montagne « Trekking Tour du Mont Blanc » et dix ans l’âge raisonnable!

3/ Les sacs de 7 kg incluent-ils un duvet ?

Non, toutes les nuits se passent en hébergement (gîte, refuge, auberge).

4/ La pension complète inclut-elle les coupe-faims entre deux repas ?
Non.
La pension complète de la randonnée en montagne– Trekking autour du Mont Blanc inclue les  repas froids (pique-niques), les repas chauds (dîners à préparer ensembles) et les petits déjeuners. La pension complète inclue également la prestation du guide lors de la randonnée en montagne et des mulets.

Vous pouvez vous ravitailler en gâteaux secs pendant la randonnée à tous les refuges de montagne.

5/ Combien de degrés fait-il la nuit?
Neuf degrés à 2500 mètres d’altitude donnent sous une tente onze ou douze degrés (selon le nombre de personne dedans) et dans votre duvet isolé du sol, bien plus encore.
Mais, par exemple, cette même nuit peut être plus fraîche à 1700 mètres car en montagne l’air est sec et plus on descend, plus la vapeur d’eau est dense s’il y a un cours d’eau dans la vallée (sauf si roche calcaire où l’eau sera souterraine) et l’air froid coule le long des pentes (car plus lourd) puis stagne en vallée. Mais pleins d’autres paramètres offrent des cas différents.
6/ Des bâtons de randonnée en montagne sont-ils vraiment nécessaires puisqu’on ne porte rien ?

Oui.

La preuve en est que vos triceps seront courbaturés dès la deuxième journée de TREKKING dans les ALPES autour du MONT BLANC. Les bâtons de randonnée ont pour fonction de répartir l’effort que vous faites sur un plus grand nombre de muscles qui, pour un effort donné, supporteront chacun une charge moindre. Mais ne vous leurrez pas, vous aurez eu votre dose de fatigue quand même à la fin d’une journée de Trekking dans les Alpes « Tour du Mont Blanc », sauf que l’on peut marcher plus confortablement et plus longtemps (si nécessaire) avec des bâtons de randonnée en montagne. 

A la montée, les mains dans les dragonnes, ils aident à la propulsion (comme au ski de fond) et à la descente, ils encaissent une partie du poids du corps. 

Grâce à des dynamomètres installés sur des bâtons de randonnée, on a pu mesurer les forces mises en jeu, et cela aussi bien pour la marche en terrain plat, qu’en descente ou en montée. Les résultats ci-dessous sont des moyennes car les résultats varient avec pente, et, pour plus de clarté, ils sont exprimés en kilos et non en newtons.

En une heure de descente, les genoux sont épargnés de supporter jusqu’à 34 tonnes. En considérant la durée moyenne d’une randonnée en montagne, 8 heures environ, multipliée par le nombre de balades effectuées dans la vie d’un montagnard, on atteint des chiffres astronomiques.

Si l’intérêt principal de la marche en montagne avec des bâtons de randonnée est de soulager les articulations, ils permettent aussi de mieux synchroniser les mouvements respiratoires en libérant les muscles de la ceinture scapulaire et en redressant le haut du corps.

Donc, si vous voulez faire de vieux os et ne pas vous exposer prématurément à l’arthrose, randonnez en montagne avec des bâtons

7/ Sportivement, je n’ai guère plus que quelques beaux restes! Est-il possible d’arrêter facilement mon trekking autour du Mont Blanc si je m’y engage ? Je n’ai pas envie d’embêter les autres ni de subir un calvaire...

C’est techniquement tous les jours faisable sans aucun problème.

Les guides  ont pour seconde fonction (la première étant votre sécurité en montagne) non seulement d’insuffler une bonne dynamique de groupe et de le rendre cohérent en faisant tout pour que chacun y fasse sa place, mais aussi d’animer par des commentaires le paysage de montagne dans lequel vous évoluez lors de ce TREKKING autour du MONT BLANC. Ils ne sont pas du tout avares de ces commentaires et peuvent largement intéresser les plus sportifs pendant que d’autres les rejoignent. Ils savent très bien qu’ils sont là pour vous et s’y emploient. Parlez le plus tôt possible du moindre petit problème lors de votre RANDONNEE EN MONTAGNE afin que votre guide le gère au mieux, et ce dès le départ ! Si vous craignez des ampoules, surtout parlez-en avant même de partir le premier jour de votre RANDONNEE EN MONTAGNE  TREKKING autour du MONT BLANC. Maintenant, si vous n’avez jamais fait un peu de sport dans votre vie et que vous avez cultivé la sédentarité et fumé je ne sais combien de paquets de cigarettes par jour… vous vous êtes trompé de destination ! L’abandon est probable et auquel cas il ne vous donnera pas la possibilité de réclamer le remboursement (même partiel) du séjour. 
La personne la plus âgée que nous ayons encadré lors d’un TOUR DU MONT BLANC est une vieille dame japonaise de 76 ans (qui dormait en refuge de montagne). Il est très valorisant pour un guide d’avoir fait une RANDONNEE EN MONTAGNE- TREKKING autour du MONT BLANC à une personne qui n’imaginait pas y arriver, surtout quand il à réussi à faire partager cette volonté à l’ensemble du groupe… Bien sûr, elle avait des armes dans ses petits moyens, comme la constance dans l’effort par exemple (elle ne faisait quasiment pas de pause)… C’est respectable et encourageant mais il est clair qu’à la base il faut avoir un minimum de capacités physiques.