Les bâtons de randonnée ne sont pas nouveaux. Les paysans et les montagnards d’antan les fabriquaient simplement en bois et s’en servaient pour plusieurs choses. Pour marcher, pour guider les bêtes, pour tester la stabilité d’un terrain, voire même pour se défendre ou dissuader …

Aujourd’hui, vous pouvez toujours vous fabriquer un bâton de randonnée avec une branche. Mon premier bâton n’était d’ailleurs rien de plus que cela : un bout de bois sculpté au couteau ! Mais vous pouvez aussi en acheter de plus légers, plus solides et plus ergonomiques.

Vous pourriez cependant hésiter face à tous les modèles qui peuvent exister. Pliables ou à vis, en acier ou en tungstène, à 2, 3 ou 4 brins, avec des poignées en plastique, en mousse ou en liège, de moins de dix euros à plusieurs centaines … Les marques et les magasins proposent des bâtons de randonnée pour tous les marcheurs.

Faisons un petit tour d’horizon pour vous aider à choisir votre bâton de randonnée et, surtout, à bien l’utiliser !

 

 

Marcher avec un bâton de randonnée

 

Pourquoi marcher avec un bâton de randonnée ?

 

Au quotidien, on ne marche généralement pas avec un bâton, même pour monter des escaliers. Alors pourquoi en utiliser en montagne ?

Parcequ’un bâton de randonnée peut vous rendre de nombreux services. En premier lieu, il permet d’être plus stable pendant la marche et d’éviter les chutes, surtout sur les terrains accidentés. En traversant un pierrier ou un cours d’eau, il est un appui supplémentaire qui peut être précieux :

comment choisir et utiliser ses bâtons de randonnée tomber

Marcher avec bâton de randonnée permet aussi de diminuer la charge qui repose sur vos genoux, vos hanches et votre dos en la répartissant. Lors de longues marches ou de voyages de plusieurs jours, cela peut s’avérer nécessaire pour continuer à bien évoluer dans votre ascension. Le bâton de randonnée permet également d’adopter un rythme plus régulier et une meilleure posture. Il empêche de marcher trop voûté, surtout dans les montées raides dans lesquelles on peut avoir tendance à se pencer en avant.

De plus, Un bâton de randonnée peut vous permettre de tâter un obstacle dont vous n’êtes pas sûr-e avant de le franchir. Une plaque de neige, un tas de feuille ou des rochers, par exemple.

 

Comment marcher avec un bâton de randonnée ?

 

Randonner avec un bâton peut s’avérer un peu technique au début mais on prend vite le coup.

Pour profiter pleinement de cette aide, le coude doit faire un angle de 90° avec le sol au moment où l’on commence à pousser avec le bâton. Les mouvements de vos bras doivent suivre ceux de vos jambes : à chaque pas, on pousse sur le bâton.

Concernant le réglage, il varie en fonction de la pente. Sur terrain plat, la poignée doit arriver au niveau de la hanche. Pour que votre bâton de randonnée soit toujours utile, raccourcissez-le lorsque vous montez et allongez-le quand vous descendez.

 

Un ou deux bâtons de randonnées ?

 

Vaut-il mieux marcher avec un ou deux bâtons de randonnée ? Logiquement, deux bâtons permettent de multiplier les bénéfices de cet équipement : une meilleure répartition de la charge, une plus grande réduction de l’effort du bas du corps et une meilleure stabilité. L’inconvénient ? Vous n’avez plus les mains libres !

Généralement, on recommande de marcher avec deux bâtons de randonnées lors de longs périples et/ou sur des terrains très accidentés. Cependant, c’est à vous de choisir ce que vous préférez. Personnellement, je préfère garder une main libre en cas de terrain glissant. Si vous marchez avec un seul bâton, veillez simplement à alterner la main qui le tient pour éviter les douleurs musculaires.

comment choisir et utiliser ses bâtons de randonnée un ou deux

Comment choisir un bâton de randonnée ?

Pour bien choisir vos bâtons de randonnée, vous devez prêter attention à plusieurs caractéristiques. Sans rentrer dans les détails (comme les différents alliages de métaux utilisés, par exemple), voici les principaux critères qui détermineront votre choix.

 

Le nombre de brins

 

Les bâtons de randonnées se composent de deux, trois ou quatre brins. Leur nombre décide de la solidité et de la taille du bâton une fois plié.

Les bâtons à deux brins sont logiquement les plus faciles à régler : il y a un seul mécanisme. Ils ont également moins tendance à se casser. Cependant, les bâtons de randonnée en deux partie restent relativement encombrants lorsqu’ils sont pliés. Si vous les accrochez sur votre sac, vous n’êtes pas à l’abri qu’ils se prennent dans une branche d’arbre ! A conseiller à ceux qui gardent leurs bâtons à la main tout au long de leur marche, donc.

A l’inverse, les bâtons à quatre brins sont bien plus pratiques à ranger. Ils sont conçus pour être rangés dans le sac. Mais leur mécanisme plus complexe les rend aussi plus fragiles : il suffit qu’une articulation se casse. Ils sont également plus longs à régler à la bonne hauteur.

Les bâtons composés de trois brins sont ceux que l’on trouve le plus souvent en rayons. Plus chers que les bâtons en deux parties, ils semblent cependant être le meilleur compromis entre praticité, prix et facilité d’utilisation.

 

Le système de serrage

 

On peut trouver des bâtons avec trois systèmes de serrage et de rangement différents :

Les bâtons de randonnée à vis. On règle la longueur en vissant et en dévissant ces différentes parties. Il s’agit du système de serrage le plus courant et que l’on retrouve sur les bâtons d’entrée de gamme. Leur principal inconvénient ? Ils ont souvent tendance à se déserrer pendant la marche, parfois brusquement, ce qui peut être dangeureux. De plus, ce système s’use plus vite que les autres.

comment choisir et utiliser ses bâtons de randonnée serrage à vis
comment choisir et utiliser ses bâtons de randonnée serrage à clip

Les bâtons de randonnée à clips. Sur ceux-là, on règle la longueur grâce à un clip qui pince les brins du bâtons. Personnellement, je marche désormais avec ce type de bâtons. J’ai tendance à fortement appuyer dessus mais la longueur reste la même. Je trouve qu’ils sont un bon compromis entre prix et sûreté.

Les bâtons de randonnée pliables. Ce sont les plus chers mais aussi les plus pratiques à ranger. Ils se montent et se démontent d’un seul geste et il n’y a aucun risque qu’ils se dérèglent au cours de votre randonnée. Leur principal défaut, c’est qu’on ne peut pas en régler la hauteur : il faut donc bien choisir sa taille ! Pour pallier à cet inconvénient, ce système est maintenant associé la plupart du temps à un système de clip. Cela permet d’avoir une marge de manoeuvre pour choisir la longueur du bâton selon que l’on monte ou que l’on descende.

comment choisir et utiliser ses bâtons de randonnée pliables

Le poids des bâtons de randonnée (et leur solidité !)

 

Lorsque vous marchez des heures, voire des jours, avec des bâtons de randonnée, quelques grammes peuvent faire une grande différence à l’arrivée ! Vérifiez donc leur poids avant de passer à la caisse.

Aujourd’hui, les marques proposent des bâtons de randonnée assez légers, même ceux d’entrées de gammes. Un bâton premier prix pourra ainsi peser 200 grammes. Mais vous en trouverez aussi de 80 grammes, voire moins !

Ce qui décide du poids ? Principalement les matériaux utilisés. Les bâtons de randonnée en aluminium sont souvent plus lourds et absorbent moins les vibrations mais ce sont aussi les moins chers. Ceux qui sont fabriqués en carbone (ou des dérivés) permettent de subir moins de chocs dans les bras et les épaules et sont plus légers.

Attention cependant à ne pas oublier un élément primordial de ce genre d’équipement : la solidité ! En effet, et même si les progrès techniques sont impressionnants, légèreté est synonyme de fragilité. Prêtez-y attention, surtout si vous avez une corpulence importante ou que vous avez tendance à vous appuyer fortement sur vos bâtons de randonnée.

 

Les poignées

 

La poignée du bâton de randonnée est une élément à ne pas négliger. C’est elle que vous tenez durant votre marche et qui décide donc de son confort. On en trouve généralement trois types :

 

  • Les poignées en plastique étaient celles qui équipaient les bâtons de randonnée les moins chers, même si l’on en trouve désormais de plus en plus en mousse. Solides, elles risquent cependant de devenir inconfortables lors de longues marches et de causer l’apparition d’ampoules. Elles sont plutôt indiquées pour des randonnées sur des terrains peu accidentés, où l’on ne pousse pas excessivement sur les bâtons, ou pour des randonnées d’une journée.
  • Les poignées en mousse sont plus confortables et absorbent mieux la transpiration. Cependant, elles s’usent plus vite que les autres.
  • Les poignées en liège sont les plus chères mais ont tous les avantages ! Elles sont légères, confortables, durables et absorbent très bien la transpiration.

Le prix des bâtons de randonnée

 

Vous l’aurez compris en voyant tous les éléments qui peuvent varier sur un bâton de randonnée, il y en a pour tous les budgets ! Comme tout équipement de marche en montagne, ne pensez pas que le plus cher est le meilleur. Veillez surtout à choisir un bâton de randonnée qui correspond à vos besoins. Si vous souhaitez réaliser des randonnées d’une journée, avez-vous bien besoin de bâtons de trails ultra-légers à quatre brins ?

Les écarts de prix peuvent être très importants. En voici un exemple :

Les accessoires

 

Divers éléments supplémentaires peuvent influencer votre choix.

Les bâtons de randonnée peuvent être munis de différents types de dragonnes. Certains sont équipés d’une sangle semblable à celles des sacs à dos alors que d’autres ont une dragonne plus élaborée, recouverte de mousse, pour plus de confort.

La pointe est aussi un élément important du bâton. Les pointes en acier sont les plus courantes. Résistantes, elles s’usent cependant assez vite. Il existe aussi des pointes en caoutchouc qui ont une plus grande longévité, absorbent mieux les chocs et qui sont plus silencieuses.

La rondelle est un élément interchangeable du bâton de randonnée. Du printemps à l’automne, il est possible de ne pas en avoir ou d’équiper son bâton d’une rondelle d’été. Celles que l’on utilise l’hiver sont plus larges, pour éviter de s’enfoncer dans la neige.

Et vous, vous marchez plutôt avec un ou deux bâtons ? smile

Si vous aussi, vous avez des conseils pour bien choisir ce type d’équipement de randonnée, laissez un commentaire !

 

Si cet article vous a plu, peut-être que ceux du blog de randonnée vous intéresseront !