En randonnée, s’il y a bien une chose importante, c’est de correctement s’hydrater ! C’est vital lorsqu’il faut chaud et que l’on transpire encore plus que d’habitude. Mais ça l’est aussi lorsqu’il fait froid. Lors d’une randonnée hivernale, le corps transpire abondamment, même si l’impression de sudation peut être moindre.

Quels sont les risques si l’on ne boit pas suffisamment en randonnée ?

Les symptômes d’une déshydratation sont nombreux et variés mais ne méritent pas d’être expérimentés. Fatigue, crampes, vertiges, fièvre, sueurs froides, diarrhée, perte de connaissance … un cocktail de sensations, en somme.

Pour éviter cela, veillez à emporter et à boire suffisamment d’eau lors de vos randonnées en montagne. Beaucoup diront que la quantité moyenne d’eau à boire par jour est de 1,5 litre pour un adulte. Cependant, les besoins varient en fonction des personnes et il s’agit d’une recommandation seulement valable pour une journée sans effort physique intense ni prolongé. Pas pour une journée de randonnée, donc.

Pour une randonnée d’une journée, les besoins se situent plutôt aux alentours de 3 litres par jour. Cependant, il m’est arrivé de boire 4 à 5 litres d’eau sur un seul jour. La quantité dont vous avez besoin varie en fonction de l’intensité de votre effort. Heureusement, le corps humain dispose d’un indicateur pratique : la soif.

Buvez lorsque vous avez soif ! Si ce n’est pas le cas, buvez au moins quelques gorgées d’eau toutes les heures.

Toutefois, préparé(e) ou non, il peut vous arriver de ne plus avoir assez d’eau pendant votre randonnée. Dans ce cas-là, comment faire ?

purifier l'eau en randonnée gourde

Trouver de l’eau lors d’une randonnée

Si votre gourde est vide, vous pourrez trouver de l’eau à plusieurs endroits ! Que ce soit pour une randonnée d’une journée ou de plusieurs jours, il suffit souvent d’un peu de préparation pour savoir où vous pourrez vous ré-approvisionner.

Les bars et les restaurants

Lors d’un trek, si vous passez dans une ville ou dans un village, vous pourrez toujours demander au restaurant ou au café local de remplir votre gourde. Je n’ai jamais croisé un seul serveur ou un gérant qui ait refusé de remplir la bouteille d’un randonneur en peine !

Chez un habitant

Si vous passez dans un hameau ou un village qui n’a pas de débit de boisson, vous pouvez toujours demander à un(e) habitant(e) de vous offrir un ou deux litres d’eau.

Les sources

purifier l'eau en randonnée source

Si votre gourde est vide et que vous êtes en pleine montagne, il n’est pas impossible que votre itinéraire croise une source naturelle. Certaines (mais pas toutes) sont indiquées sur les cartes IGN. Si une cabane de berger se trouve à proximité, il y a fort à parier qu’une source ne soit pas loin. Quelques conseils pour bien récolter de l’eau en randonnée :

  • Ne remplissez jamais votre gourde d’une eau stagante.
  • Prélevez l’eau le plus en amont possible.
  • Prélevez de l’eau seulement lorsqu’elle est claire.

Les refuges

Lors de votre randonnée, vous pouvez aussi récupérer de l’eau dans les refuges. Qu’ils soient ouverts ou fermés, il y a toujours un robinet situé à l’extérieur.

Un abreuvoir

purifier l'eau en randonnée abreuvoir

Dans de petits villages, vous pouvez aussi remplir votre gourde à un abreuvoir, sauf si une inscription « Eau non potable » vous indique de ne pas le faire, évidemment.

Enfin, si vous n’avez pas le choix, vous pouvez récupérer de l’eau d’un ruisseau ou d’une rivière. Cependant, il faudra d’abord la purifier afin de garantir qu’elle est propre et peut être consommée.

Purifier l’eau en randonnée : pourquoi ?

Avant de passer en revue les différents moyens de purifier l’eau en randonnée, il est important de savoir ce que vous pouvez trouver dans une eau sale. Cela vous permettra de choisir la solution la plus adaptée pour vos randonnées.

purifier l'eau en randonnée pourquoi

Purifier l’eau en randonnée : les contaminants biologiques

 

On peut trouver différents agents pathogènes biologiques dans l’eau en montagne. Ceux-ci causent des maladies qui peuvent avoir des conséquences sévères :

  • Les parasites 

Purifier l’eau en randonnée des parasites comme le cryptosporidium ou le giarda est nécessaire pour éviter les infections. Ces infections causent généralement des diarrhées, des vomissements, des nausées …

  • Les bactéries

On peut aussi trouver des bactéries dans une eau contaminée par des déjections animales ou humaines : Coliforme, E Coli, Salmonella … Attention aux eaux, même ruisselantes, sous une estive ou un pâturage, donc !

  • Les virus

L’hépatite A, l’hépatite E ou la dengue sont certains des virus qui n’attendent qu’un hôte pour se développer que l’on peut trouver dans une eau impropre.

Purifier l’eau en randonnée : les contaminants chimiques

En montagne, les eaux peuvent aussi contenir des agents chimiques nocifs issues de l’activité humaine (pesticides, chlore, iode, etc) ou de la montagne elle-même (une eau trop ferreuse, par exemple, est toxique).

purifier l'eau en randonnée estive

Purifier l’eau en randonnée : les particules

Dans une eau non filtrée, vous pouvez logiquement trouver des particules impropres à la consommation : sable, insectes, végétaux, terre, etc. Pour purifier l’eau en randonnée, il faudra donc la filtrer.

 

Purifier l’eau en randonnée : les agents radiologiques ?

Dans certains endroits du monde, vous pouvez trouver des eaux contaminées par l’activité radioactive. Cependant, sauf si vous décidez d’explorer Tchernobyl ou Fukushima, ce risque est inexistant.

Gardez à l’esprit que même si l’eau est en apparence claire, elle n’est pas pour autant potable ! En effet, 99% des agents contaminants sont invisibles à l’oeil nu.

Les risques varient également selon les agents pathogènes contenus dans l’eau.

La consommation ponctuelle d’une eau contaminée chimiquement (par du chlore, par exemple) ne présente presque pas de danger. Il ne faut cependant pas que cette consommation soit régulière !

Boire de l’eau contaminée par une bactérie, un parasite ou un virus peut à l’inverse avoir des conséquences plus graves.

Comment purifier l’eau en randonnée : les différentes méthodes

Il existe plusieurs moyens et plusieurs équipements qui vous permettent de purifier l’eau en randonnée. Petit tour d’horizon des différentes méthodes qui s’offrent à vous.

Purifier l’eau en randonnée avec un filtre

Les filtres purifient l’eau en la faisant passer par des pores plus ou moins petits. Généralement de l’ordre de 0,1 micron, ils éliminent efficacement les bactéries, les parasites et les particules mais pas les virus.

Selon la marque et le modèle, la taille des pores varient. De façon générale, plus les pores sont petits, plus la filtration est efficace, plus le procédé est long.

Les filtres permettent de purifier l’eau en randonnée en éliminant les sédiments et les particules ainsi que les parasites et les bactéries. Cependant, ils ne permettent pas d’éliminer les virus.

Ils sont composés de filtres en céramique ou en fibre de verre. Les filtres en fibre de verre ne sont pas spécialement plus efficaces et sont essentiellement plus fragiles.

Certains filtres à eau, en plus de leurs composants mécaniques, contiennent un système de traitement chimique de l’eau. Il s’agit généralement d’un cœur de carbone ou de charbon actif. Le traitement chimique permet d’éliminer les contaminants chimiques et d’éviter le mauvais goût que peut avoir l’eau après avoir été filtrée ! Cela permet de mieux purifier l’eau en randonnée.

purifier l'eau en randonnée filtre combi à charbon actif 108 euros

Le filtrer Hiker Combi intègre un coeur de charbon actif

Pour récolter et purifier l’eau en randonnée, les filtres peuvent avoir plusieurs systèmes différents :

  • Un système de pompe, comme une pompe à vélo.
  • Un système de gravitation : on verse l’eau dans un récipient (gourde ou poche) et elle coule à travers le filtre puis à travers un tuyau.
  • Certains filtres sont munis d’une gourde : on la remplit et l’eau est filtrée à travers une cartouche au moment où l’on boit.
  • Il existe même des pailles filtrantes, moins encombrantes, qui permettent de boire directement « à la source » !

Avantages des filtres pour purifier l’eau en randonnée :

  • Le débit est rapide : entre 0,3 et 2 litres / minute selon les filtres.
  • Il n’est pas nécessaire d’attendre pour consommer l’eau, contrairement à d’autres méthodes pour purifier l’eau en randonnée.
  • Ils éliminent les parasites et les bactéries.
  • Les filtres avec un traitement chimique éliminent les contaminants chimiques.

Inconvénients :

  • Un arrière-goût plus ou moins prononcé pour les filtres mécaniques.
  • Encombrement supérieur à d’autres équipements.
  • Le coût élevé d’un tel outil.
  • Fragilité : les filtres peuvent se casser facilement. Dans ce cas, ils deviennent inutilisables.
  • Entretien : il est impératif de nettoyer régulièrement un filtre à eau pour éviter que des micro-organismes s’y développent ou qu’il s’encrasse.
  • N’éliminent pas les virus.

Purifier l’eau en randonnée avec des pastilles

Les pastilles permettent de purifier l’eau en randonnée en éliminant les les bactéries, les parasites et les virus.

C’est un traitement chimique de l’eau, pas mécanique : il n’élimine donc pas les résidus ou les sédiments. Pour une eau très sale, il faudra donc penser à d’abord la filtrer.

Les principaux avantages de ces pastilles ? Leur prix et leur poids !

Même si elles sont très pratiques, ces pastilles ne sont pas la solution-miracle, contrairement à certaines idées reçues, pour purifier l’eau en randonnée. Leur effet n’est pas miraculeux et leurs conditions d’utilisation sont spécifiques.

Les pastilles n’éliminent pas les agents chimiques et certaines ne sont pas efficaces contre les bactéries. Il ne faut pas consommer régulièrement d’eau traitée avec ces pastilles car cela est néfaste pour la flore intestinale.

Lorsque vous utilisez ces pastilles pour purifier l’eau en randonnée, veillez à bien lire les indications. Selon la marque, il faudra attendre un certain temps (entre 30 minutes et 2 heures) en fonction du traitement souhaité pour pouvoir consommer l’eau.

De plus, si l’eau est trop froide, le temps d’attente sera plus long.

Enfin, pour éliminer l’arrière-goût que l’on peut trouver dans l’eau traitée, vous pouvez ajouter un peu de sucre, de sirop ou une feuille de menthe.

Quelles pastilles pour purifier l’eau en randonnée ?

Je ne vais pas faire ici un inventaire exhaustif des pastilles purificatrices que vous pouvez trouver en magasin ou sur Internet. Voici simplement une brève description des plus courantes :

  • Les Micropur Fortes éliminent bactéries et virus après 30 minutes ainsi que les parasites après 2h. Elles permettent surtout de conserver l’eau pendant 6 mois grâce à des ions d’argent.
  • Les Micropur Classic et les Aquatabs éliminent les virus et les bactéries après 2 heures. L’eau doit être consommée dans les 24 à 48 heures qui suivent le traitement.

Ces pastilles permettent de traiter plusieurs dizaines de litres d’eau.

Avantages des pastilles pour purifier l’eau en randonnée :

  • Très peu encombrantes.
  • Peu coûteuses.
  • Efficacité : on peut traiter des litres d’eau avec quelques pastilles.
  • Eliminent les bactéries et les virus.

Inconvénients :

  • Le temps d’attente pour pouvoir consommer l’eau.
  • N’éliment pas les particules, ni les agents chimiques.
  • Ne peuvent pas être utilisées régulièrement.
  • Un arrière-goût plus ou moins fort.
  • Le temps d’attente plus long si l’eau est trop froide (ce qui est fréquent en montagne!).

Purifier l’eau en randonnée grâce à l’ébullition et la filtration

Il s’agit de la méthode pour purifier l’eau en randonnée la plus « roots » mais aussi la plus efficace. Commencez par filtrer l’eau dans un tissu ou un mouchoir propre, ou mieux, un filtre à café. Cela permet d’éliminer la plupart des particules et des sédiments.

Faites ensuite chauffer l’eau. Une minute d’ébullition suffit pour tuer les bactéries, les parasites et les virus.

Cette méthode a le mérite d’être efficace contre tous les agents pathogènes que l’on peut trouver dans l’eau en montagne. Cependant, ce n’est pas la plus pratique : il faut utiliser du combustible, précieux lors d’un trek long, et il faut attendre que l’eau chauffe puis refroidisse pour repartir. L’eau a également un goût fade après avoir été chauffée.

Cette méthode est plus indiquée pour les trekkeurs qui souhaitent effectuer une purification de l’eau en randonnée sans matériel supplémentaire que pour les randonneurs à la journée.

purifier l'eau en randonnée ébullition et filtration

Avantages de l’ébullution + filtration pour purifier l’eau en randonnée :

  • Élimine particules et agents biologiques.
  • Seul un filtre à café est nécessaire en supplément si vous embarquez déjà un réchaud.

Inconvénients :

  • Combustible nécessaire.
  • Temps d’attente et de pause.
  • Goût fade de l’eau.
  • N’élimine pas les agents chimiques.

Purifier l’eau en randonnée grâce aux rayons UV

Des systèmes de rayonnement UV vous permettent de purifier l’eau en randonnée. De la forme d’un stylo, on le plonge dans une gourde ou une bouteille pendant 1 à 2 minutes pour rendre l’eau potable.

Ce système permet de neutraliser 99% des contaminants biologiques ! Cependant, il n’est pas efficace contre les contaminants chimiques.

De plus, ce système n’élimine pas les agents pathogènes mais il les « neutralise » grâce aux rayons UV. Il faut donc consommer l’eau rapidement (dans les 24 heures suivant le traitement) !

purifier l'eau en randonnée steripen rayon uv 65 euros rayon rando

Avantages du rayonnement UV pour purifier l’eau en randonnée :

  • Neutralise les parasites, bactéries et virus.
  • Peu encombrant.
  • Rapide.

Inconvénients :

  • Coûteux.
  • Nécessite des piles pour fonctionner.
  • Inefficace contre les agents chimiques.
  • Faible durée de conservation de l’eau traitée.

Vous l’aurez compris, il n’existe pas de système ultime pour purifier l’eau en randonnée qui soit à la fois :

  • Économique
  • Rapide
  • Peu encombrant
  • Efficace contre les particules
  • Efficace contre les virus, les bactéries et les parasites
  • Efficace contre les agents chimiques

Il faut donc adapter votre système de purification de l’eau à vos besoins et à l’endroit que vous visitez. Il n’est pas exclu de coupler deux systèmes de traitement !

Pour une randonnée à la journée, une pastille de Micropur peut suffire, à condition de récolter une eau claire et sans sédiments. Pour un trek au long cours, la question est plus délicate.

Pour purifier l’eau en randonnée lorsque vous partez plusieurs jours, vous pouvez par exemple allier :

Ébullition (pour éliminer les virus, les bactéries et les parasites) + filtre à charbon (pour éliminer agents chimiques et particules).

ou

Filtre mécanique (pour éliminer particules et bactéries) + pastilles Micropur Forte (pour éliminer virus, parasites et bactéries).

Cependant, dans certains pays (Pérou, Tibet, etc) les risques de contamination de l’eau par des virus sont plus prononcés. Renseignez-vous avant de partir et veillez à choisir un filtre ou des pastilles efficaces contre les contaminants potentiels.

En fonction de vos attentes, du terrain, de la durée de votre périple et de vos moyens financiers, choisissez le système le plus adapté !

Enfin, gardez à l’esprit que vous pouvez casser ou perdre votre système de purification de l’eau. Dans ce cas-là, quelles seront vos options ? Veillez à prévoir une solution de secours (quelques pastilles dans une poche ou un filtre à café de secours, par exemple) et à ne pas être entièrement tributaire de votre équipement.

purifier l'eau en randonnée mixer les systèmes

Vous en reprendrez bien un petit peu ? cool

Comment purifier l’eau en randonnée ?

En randonnée, s'il y a bien une chose importante, c'est de correctement s'hydrater ! C'est vital lorsqu'il faut chaud et que l'on transpire encore plus que d'habitude. Mais ça l'est aussi lorsqu'il...

Comment fabriquer une boussole de fortune ?

"Où est-ce que je suis ? Je devrais pas voir la cabane maintenant ? Il vaut mieux que je vérifie sur la carte" Et vous vous rendez compte à ce moment-là que vous avez oublié votre boussole !...

Comment choisir son sac de randonnée ?

Comment choisir un sac de randonnée ? Quand on voit le nombre de marques, de modèles et les écarts de prix, le choix devient vite compliqué. Un débutant qui rentre dans un magasin spécialisé peut...

Comment bien utiliser et choisir des bâtons de randonnée ?

Les bâtons de randonnée ne sont pas nouveaux. Les paysans et les montagnards d'antan les fabriquaient simplement en bois et s'en servaient pour plusieurs choses. Pour marcher, pour guider les bêtes,...

Liste de matériel de randonnée pour plusieurs jours

L'été approche à grands pas et pendant que certains partent bronzer à la mer, vous envisagez de faire une randonnée de plusieurs jours ! GR 10, GR 5, GR 20, Tour du Mont Blanc, Saint-Jacques de...

10 applications mobiles de randonnée

Une application mobile de randonnée ? Pour quoi faire ? Un des plaisirs de la marche en pleine nature est justement le fait de se déconnecter du monde ! On pourrait penser qu'utiliser son smartphone...

Orientation en randonnée : 5 conseils pour ne pas perdre le Nord

Comment s'orienter en randonnée ? Les oiseaux ont un sens de l'orientation qui leur permet de voler des milliers de kilomètres pour arriver à destination. Les dauphins sont dotés d'un sonar pour...

10 conseils pour randonner léger

Pour randonner heureux, randonnons léger ! Si vous avez déjà vécu la désagréable expérience de porter un sac qui pèse la moitié de votre poids, vous savez que cela peut gâcher la plus belle des...

Comment s’orienter en randonnée avec une carte et une boussole ?

"Ça monte bien plus que ce que je pensais" , "Le chemin est quand même vachement étroit" , "Ça fait longtemps que j'ai pas vu une balise", "Étrange que je ne croise personne alors qu'il y avait...

11 erreurs à éviter en randonnée

A priori, la randonnée, c'est facile : il suffit de mettre un pied devant l'autre et de recommencer. C'est vrai, il faut avoir une bonne condition physique mais pas besoin non plus d'avoir le cœur...