« Ça monte bien plus que ce que je pensais » , « Le chemin est quand même vachement étroit » , « Ça fait longtemps que j’ai pas vu une balise« , « Étrange que je ne croise personne alors qu’il y avait trente voitures sur le parking« .

C’est ce genre de réflexions qu’on peut se faire à soi-même peu avant de se rendre compte qu’on s’est perdu et d’effectuer un demi-tour aussi rageant que nécessaire. Pour éviter ce genre de mésaventure, savoir s’orienter en randonnée est important ! Pour cela, deux outils sont essentiels : une carte et une boussole.

Comment lire une carte ? Comment s’orienter avec une boussole ? Qu’est-ce qu’un azimut ? Voici quelques conseils pour vous permettre de rester dans le droit chemin !

 

S’orienter en randonnée avec une carte

 

Quelle carte utiliser pour s’orienter en randonnée ?

 

Vous vous doutez peut-être qu’essayer de s’orienter en randonnée dans les Pyrénées avec la carte du Monde Michelin n’est pas une excellente idée.

Il existe des cartes de toutes les couleurs : des vertes, des rouges, des bleues, des jaunes … Lesquelles utiliser pour partir en montagne ?

Les cartes TOP 25 de l’IGN (Institut National de l’Information Géographique et Forestière) sont idéales. Elles détaillent tous les éléments du paysage et de l’itinéraire de votre randonnée. Chemins, nature des terrains, étendues d’eau, alitudes, dénivelés … Tout y est indiqué de façon précise à l’échelle 1:25000. Une carte moins précise ne montrera pas tous les éléments importants. A l’inverse,une carte plus précise n’est pas forcément utile et couvrira un territoire plus petit.

Selon l’endroit que vous souhaitez explorer, choisissez la bonne carte ! Les cartes TOP 25 concernent les massifs montagneux, les forêts et le littoral. La Série Bleue concerne l’ensemble du reste du territoire.

L’inconvénient d’une carte de randonnée, c’est qu’elle est en papier. Et le papier, ça se déchire, ça se mouille et ça brûle. Pour éviter de vous retrouver avec un chiffon froissé au fond du sac parce que votre gourde fuit (croyez-moi, ce n’est pas une surpise agréable), il existe des cartes de randonnée indéchirables et plastifiées !

Enfin, pour bien s’orienter en randonnée, il faut parfois deux cartes pour une même journée si une seule ne couvre pas tout le territoire ! IGN propose  d’éditer une carte sur-mesure : très pratique pour un trek, par exemple.

s'orienter en randonnée perdu

Toi expliquant à tes amis que tu sais où aller alors que tu as oublié la carte

Faire sa propre carte pour s’orienter en randonnée

Pour les accros de la randonnée légère et les marcheurs économes, réaliser sa carte de randonnée peut être intéressant. Sur Geoportail, vous pouvez trouvez toutes les cartes de randonnée numérisées ! On y navigue à peu près de la même façon que sur Google Maps en choisissant notamment l’échelle et le type de carte : cadastre, photographie aérienne, carte IGN, etc.

s'orienter en randonnée capture d'écran geoportail

De nombreuses fonctionnalités y sont disponibles : le calcul de distance, d’angle, de surface, l’annotation de carte … On peut également enregistrer une carte et la version bêta de calcul de parcours est disponible.

C’est un outil très utile pour obtenir une carte de randonnée sur-mesure et gratuite et repérer le terrain de votre prochaine randonnée : une capture d’écran suffit pour l’imprimer.

Cependant, la meilleure option reste d’avoir une carte en papier, réutilisable et bien plus écologique que les dizaines de feuilles de papier que vous devez utiliser pour l’impression des itinéraires de vos périples.

 

Comprendre une carte

s'orienter en randonnée légende carte randonnée top 25

Pour bien s’orienter en randonnée, il vaut mieux savoir lire une carte ! A priori, on peut se dire que c’est facile. Pourtant, il y a de nombreux éléments inscrits dessus. Vous n’avez pas envie de vous perdre parce que vous avez pris le GR 10 plutôt que le chemin à côté ! Les éléments principaux d’une carte sont :

  • Les courbes de niveaux – en orange. Elles indiquent l’angle de la pente sur une zone donnée. Plus elles sont resserrés, plus elle est raide. Sur les cartes IGN, une ligne fine représente 10 mètres de dénivelés. Une ligne large symbolise 50 mètres à monter à descendre. Les altitudes de nombreux points sont écrites en noir : cols, pics, étangs, refuges, etc.
  • Les routes et les chemins de fer sont généralement représentés par une bande blanche et deux traits noirs, pleins ou en pointillés, plus ou moins épais.
  • Les lacs et les étangs sont représentés par des tâches bleues plus ou moins grandes entourées d’une ligne bleue plus foncée.
  • Les cours d’eau sont des traits bleus.
  • Les bois et les champs sont symbolisés par des étendues vertes.

Pour bien lire votre carte, vérifiez aussi son échelle ! Sur une carte 1:50 000, 1 centimètre en  représente 50 000 (500 mètres) dans la réalité. Tenez-la aussi dans le bon sens : le Nord est toujours en haut de la carte. Pour cela, une boussole est très utile.

Enfin, gardez à l’esprit qu’une carte de randonnée ne montre pas absolument tout. Par exemple, un éboulement ou un couloir d’avalanche n’y figureront pas. Si en plus elle carte est ancienne, le terrain a pu évoluer de façon importante.

Une carte est immuable, la montagne ne l’est pas.

 

Utiliser une boussole pour s’orienter en randonnée

 

Utiliser une carte pour s’orienter en randonnée, c’est bien. La tenir dans le bon sens, c’est mieux ! Le nord est toujours en haut, encore faut-il savoir où il se trouve. Pour cela, on peut utiliser un repère fiable (un sommet, le soleil …) ou une boussole.

Comment fonctionne une boussole ?

Une boussole indique le nord magnétique grâce à une aiguille aimantée. Cependant, le nord magnétique (indiqué par la boussole) est différent du nord géographique (indiqué par la carte) ! Le champ magnétique de la Terre se déplace de quelques dizaines de kilomètres par an mais la différence entre les deux est de l’ordre d’un degré : moins que la marge d’erreur des boussoles qu’on utilise pour s’orienter en randonnée.

Une boussole est utile pour deux choses : se repérer sur une carte et suivre un itinéraire.

Les éléments d’une boussole :

  • L’aiguille pointe toujours le nord.
  • La flèche sert à faire correspondre le nord de la carte avec le nord indiqué par la boussole.
  • La ligne de visée sert à déterminer le chemin à prendre.
  • La roulette sert à calculer l’angle entre l’axe Nord-Sud et votre trajet.

Comment s’orienter en randonnée avec une boussole et une carte ?

La première chose à faire est d’orienter votre carte dans le bon sens. Pour cela placez votre boussole sur votre carte bien horizontalement. Faites attention qu’aucun objet métallique ou aimanté ne fausse les indications.

Positionnez votre boussole de façon à ce que la flèche soit parallèle aux repères verticaux de la carte et pointe vers le haut. Faites ensuite pivoter la carte et la boussole en même temps jusqu’à ce que l’aiguille soit parallèle à la flèche. Votre carte est alors dans la bonne position.

SI vous savez où vous vous trouvez, vous n’avez qu’à suivre la direction indiquée par la carte. Sinon, repérez au moins trois éléments (une cabane, un croisement de chemins, un étang, un sommet, un col, une sortie de forêt, etc) pour déterminer votre position sur la carte.

s'orienter en randonnée avec une carte une boussole

Déterminer un azimut avec une boussole

Qu’est-ce qu’un azimut ?

 

C’est l’angle que forme l’axe Sud Nord avec l’axe de votre trajet (du point A vers le point B). Le connaître permet de plus facilement s’orienter en randonnée.

 

Comment déterminer et utiliser un azimut ?

Avant de partir :

Posez votre boussole sur votre carte, orientée vers le Nord de façon à ce que la flèche, l’aiguille et les repères verticaux de la carte soient parallèles et que la ligne de visée pointe vers votre destination. Le « N » de la roulette doit être en face de l’aiguille.

Le nombre sur la ligne de visée est votre azimut. Pour l’exemple, disons qu’il est de 130°.

Sur le terrain :

Tournez la roulette de votre boussole pour placer le nombre 130 en face de la ligne de visée. Faites ensuite correspondre l’aiguille et la flèche en tournant la boussole horizontalement pour trouver le nord.

Il vous suffit de suivre la direction indiquée par la ligne de visée !

SI votre itinéraire n’est pas rectiligne, il peut être judicieux de calculer les azimuts pour plusieurs points intermédiaires de votre randonnée.

Si ces explications vous paraissent compliquées, voici une vidéo qui résume les manipulations à effectuer :

Si vous avez une question une remarque, n’hésitez pas à laisser un commentaire ! smile

Et si vous recherchez davantage d’informations sur l’orientation, ces articles du blog de randonnée vous intéresseront à coup sûr :