Comment s’orienter en randonnée ? Les oiseaux ont un sens de l’orientation qui leur permet de voler des milliers de kilomètres pour arriver à destination. Les dauphins sont dotés d’un sonar pour détecter les obstacles et les proies. Le flair des chiens leur permet de retenir et de reconnaitre des milliers d’odeurs différentes.

En matière d’orientation et comme pour beaucoup d’autres choses, les hommes ont inventé des outils pour pallier aux faiblesses dont les a doté la nature. La carte et la boussole seront donc vos meilleures alliées pour ne pas vous perdre dans la montagne. Si vous êtes un marcheur connecté, vous pourrez même utiliser un GPS, votre smartphone, une montre et tout un tas d’appareil fabuleux : curvimètre, altimètre, podomètre …

Mais s’orienter en randonnée, ce n’est pas seulement lire une carte ou transporter un équipement technologique digne de la NASA dans son sac ! C’est aussi savoir appréhender un terrain inconnu, prêter attention au détail et connaître la signification du balisage.

Voici donc quelques conseils d’orientation qui pourront vous aider à trouver votre chemin dans un moment d’hésitation.

L’orientation en randonnée : rien ne vaut la préparation !

 

Pour éviter de se perdre, le mieux est de connaître son itinéraire avant de partir. Si c’est la première fois que vous faites un certaine randonnée, consultez un topo récent et repérez-en les points importants sur une carte : chemin, croisements, points importants … Cela vous permettra de ne pas hésiter au premier carrefour de chemins.

Si vous faites votre propre itinéraire, tracez-le sur une carte et vérifiez bien qu’il ne comporte pas d’obstacle majeur. Dans le cas d’une randonnée de plusieurs jours, connaître la distance et le dénivelé de votre défi est appréciable pour une bonne orientation sur le terrain.Vous éviterez de vous rendre compte au matin que votre étape du jours est longue de 60 km !

La préparation de l’itinéraire de ma traversée des Pyrénées m’a ainsi occupé pendant des jours. Après avoir choisi les randonnées que je voulais réaliser entre Perpignan et Biarritz, j’ai consulté les topos de chacune d’entre elles et je les ai repéré sur une carte. Ce travail m’a permis d’éviter de m’attaquer à des pics pour lesquels du matériel d’escalade est nécessaire ou de diviser des étapes trop longues en deux, voire trois jours.

Ne vous concentrez pas uniquement sur votre destination finale

 

Quand on part en randonnée, on ne voit généralement pas l’arrivée dès le début. Elle peut aussi disparaître et ré-apparaître en fonction du terrain. L’orientation dans l’espace peut alors être plus difficile. Qui ne s’est jamais dit « Ca y est, on arrive ! » avant de finir de grimper un pente raide et de se rendre compte qu’il en reste encore une à gravir ?

Essayez de repérer des points intermédiaires sur votre chemin pour ne pas vous perdre et éviter les mauvaises surprises.

Tentez de noter des endroits qui vous permettront de faire une pause. En même temps que vous buvez un peu, vous pourrez vérifier votre itinéraire et contrôler que vous êtes toujours sur le bon chemin.

Orientation en randonnée : estimez votre temps de parcours

 

Connaitre son rythme de marche permet une meilleure orientation en randonnée. Cela vous permet d’apprécier votre position sur le chemin en fonction de votre temps de marche et  d’estimer la distance restante.

Le rythme de marche moyen est de 4 km/h sur terrain plat. Cependant, il varie beaucoup selon que l’on monte ou que l’on descende. Les topos de randonnée se basent sur les rythmes moyens pour indiquer les temps de parcours : 300-400 mètres de denivelé par heure en montée, environ 600 mètres par heure en descente.

Cependant, ce ne sont que des moyennes ! Un enfant mettra une heure à faire une distance qu’un randonneur expérimenté fera en trente minutes. Pour connaître votre rythme de marche, il n’y a qu’une seule solution : marchez !

orientation en randonnée temps de parcours

Utiliser les éléments humains et naturels 

 

Pour s’orienter en randonnée, il suffit souvent de lever le nez ! Regardez autour de vous pour savoir où vous devez aller. La plupart des chemins de randonnées sont balisés, il suffit donc de suivre les traces. Même sur de vieux sentiers de bergers peu empruntés, des cairns peuvent jalonner le chemin. Plus clairs encore, des panneaux d’orientation en bois sont parfois plantés par l’Office National des Forêts.

Vous savez certainement qu’il existe plusieurs types de balises sur les chemins de randonnée :

orientation en randonnée explication balisage

Mais la nature peut aussi vous indiquer votre chemin : le soleil se lève à l’est et se couche à l’est. Une rivière coule toujours vers le bas. La mousse pousse sur les arbres et les rochers.

Au premier abord, tout cela peut paraître aussi évident que l’eau mouille ! Mais ces constats peuvent être précieux pour l’orientation  :

  • Si vous êtes vraiment perdu et que vous croisez une rivière, la suivre vous permettra de redescendre dans la vallée et certainement de croiser un chemin (déjà-vécu).
  • La position du soleil peut vous indiquer la façon d’orienter votre carte.
  • La mousse pousse sur les surfaces humides plutôt que dans les endroits secs. Même si ce n’est pas une règle absolue, elle a donc tendance à se développer du côté nord que du côté sud.

En montagne, ce sont souvent les choses les plus simples qui permettent de se sortir d’un mauvais pas. Encore faut-il les connaître !

Plus généralement, il y a une chose à faire si vous vous perdez : restez calme. Si un esprit vagabond peut facilement se perdre, un esprit paniqué peut tout aussi facilement se mettre en danger. En effet, vous pourriez passer à côté d’un chemin sans le voir ou foncer dans une voie qui n’est pas la bonne. Egaré, essayez de repérer le terrain où vous êtes en levant les yeux, tentez de trouver sur votre carte où vous avez pu sortir de votre route et choisissez le chemin qui vous semble le plus sûr. La plupart du temps, faire demi-tour suffit !

Et si vous ne retrouvez vraiment pas votre chemin, trouvez un abri, tentez d’utiliser votre portable et utilisez l’équipement à votre disposition.

Astuce d’orientation : trouver le Nord avec une montre

 

Comment trouver le Nord lorsqu’on a oublié ou perdu sa boussole ? Pas de panique, votre montre peut vous permettre de trouver la bonne orientation pour votre carte ! Commencez par la régler à l’heure solaire. Comment faire :

  • Du dernier week-end de Mars au dernier week-end d’Octobre, reculez votre montre de 2h (Lorsqu’il est 16h, l’heure solaire est 14h).
  • Du dernier week-end d’Octobre au dernier week-end der Mars, reculez votre montre d’1h (Lorsqu’il est 16h, l’heure solaire est 15h).
  1. Positionnez ensuite votre montre horizontalement de façon à ce que le soleil soit aligné avec la petite aiguille :
orientation / trouver le nord avec une montre 1
2. Les deux axes (celui que forme 6h et 12h + celui qui forme la petite aiguille alignée avec le soleil) forment alors un angle :
orientation / trouver le nord avec une montre 2
3. La bissectrice (la ligne qui sépare l’angle en deux parties égales) est l’axe Nord-Sud !  Vous pouvez alors orienter votre carte correctement pour trouver votre chemin
orientation / trouver le nord avec une montre 3
Attention ! lorsqu’il est plus de 6h, c’est toujours le même angle que l’on sépare en deux. Par exemple, lorsqu’il est 21h, le Nord est ici :
orientation - trouver le nord sans boussole 4
J’espère que cet article vous aura permis d’apprendre quelques « trucs » qui vous permettront de ne pas vous perdre et de retrouver votre chemin si vous vous perdez ! laughing

Si vous avez une remarque ou une question, n’hésitez pas à laisser un commentaire !

Et si vous souhaitez en apprendre davantage sur l’orientation, ces articles du blog de randonnée vous intéresseront sûrement :